Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche par géolocalisation
Rechercher :
Entrez un lieu, une adresse, une ville, un pays... :
Distance :  près
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Fonds :
Référence :
IRD_076171
Nom de la collection :
Titre :
Autel et banian, Vietnam
Légende :
Offrandes autour d'un autel communal à Dong, commune de Phong Khê (province de Bac Ninh). Baguettes d'encens et fleurs au pied d’un figuier de banians afin que chacun puise se ressources à ses propres racines.
Date :
17/11/2017
Lieu :
Mention obligatoire :
Mots clés :
Contexte :
Chez les Vietnamiens, le culte des ancêtres, expression rituelle de la piété filiale, existait bien avant le confucianisme ou le bouddhisme et certains le considèrent comme une religion en soi. Il est fondé sur la croyance que l'âme du défunt survit après sa mort et protège les descendants, aussi ils sont vénérés et honorés régulièrement, et particulièrement à l'anniversaire de leur mort.

Ici au pied d'un figuier de banians ou banian de l'Inde, ou encore figuier étrangleur. Arbre emblématique, de longévité supérieure à celle d'un être humain, le Ficus benghalensis, est un arbre lianescent. Il appartient au genre Ficus de la famille des Moracées et doit son nom à la caste des marchands, les banians. C'est une espèce voisine du figuier qui peut se développer en arbres géants pouvant couvrir plusieurs hectares. Le banian fait partie des figuiers étrangleurs et commence comme épiphyte d'un autre arbre. Il émet des racines aériennes depuis les branches, qui se développent en pleines tiges une fois qu'elles touchent terre, ce qui permet à l'arbre de se répandre dans un grand secteur. Il peut également se développer à partir du sol comme des arbres ordinaires.

Le Ficus benghalensis est originaire de l'Inde, du Sri Lanka et du Pakistan. L'étendue de ses racines peuvent créer une forêt à elles seules. Résistant à la sécheresse, il se prête bien à la création de bonsaï.
Au sein de ces autels, il n'est pas rare d'y trouver des photographies des défunts, tablettes funéraires (où siège l'âme des disparus), chandeliers, bonbons, gâteaux, vins et alcool. Vénérer l'esprit de ceux qui sont partis et protéger ceux qui sont là est très important pour les Vietnamiens. Cela se traduit de manière flagrante à travers le respect des anciens et le prendre soin et aimer les enfants.
Utilisation autorisée
Boré, Jean-Michel
Fonction : Auteur(e)
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection