Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche par géolocalisation
Rechercher :
Entrez un lieu, une adresse, une ville, un pays... :
Distance :  près
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Fonds :
Référence :
IRD_075527
Nom de la collection :
Titre :
Décrue du fleuve Rouge, Vietnam
Légende :
Décrue lente du fleuve Rouge à Hanoï ayant charrié sur son passage des détritus. On peut observer un toit "propre" qui indique la hauteur maximum de la crue.
A l'issue de la décrue, les sols, ici d'une zone inhabitée, consacrée aux cultures, connaîtront polluants et plastiques mais aussi sédiments qui augmenteront dans une certaine mesure sa fertilisation.
Date :
14/10/2017
Lieu :
Mention obligatoire :
Mots clés :
Contexte :
Hanoï est protégée par des digues afin de la prévenir des inondations. Toutefois, en raison d'une croissance des constructions autour des digues, les habitats sont à leur tour inondés. L'urbanisation et l'industrialisation de la capitale ont entraîné une pression croissante sur les écosystèmes autour de la ville.
Au début du mois d'octobre 2017, des pluies torrentielles se sont abattues sur le nord et le centre du Vietnam causant inondations et glissements de terrain. Des milliers de maisons ont aussi été détruites, des routes coupées et des victimes recensées. Chaque année, le Vietnam est frappé par une dizaine de tempêtes ou typhons principalement entre mai et octobre, durant la mousson, et la côte centrale en est la plus régulièrement touchée.

Originaire de Chine et traversant le Vietnam pour aboutir dans la mer de Chine méridionale, le fleuve Rouge arrose la capitale du pays. Il doit son nom à la couleur brun rougeâtre de ses eaux fortement limoneuses. Il est connu pour ses violentes crues et son débit connait d'importantes fluctuations saisonnières (430 m3/s saison sèche - 30.000 m3/s mousson).
Hanoï se trouve sur le delta du fleuve Rouge à une altitude inférieure à celui-ci, ce qui la rend vulnérable aux inondations. Hanoï, hà (« cours d'eau ») et ņôi (« entre »), est donc « la ville entre les cours d'eau ».
Utilisation autorisée
Boré, Jean-Michel
Fonction : Auteur(e)
IRD_075527_BD.jpg

Format : .jpg
252 Ko
1000 x 577 pixels
Fichier basse définition (présentation écran)
IRD_075527_MD.jpg

Format : .jpg
1,3 Mo
2580 x 1489 pixels
Fichier moyenne définition (équivalent A5 en 300dpi)
IRD_075527_ORI.jpg

Format : .jpg
1,5 Mo
4591 x 2650 pixels
Fichier original
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection