Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche par géolocalisation
Rechercher :
Entrez un lieu, une adresse, une ville, un pays... :
Distance :  près
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les médias
  • Tous les médias
  • Photo
  • Vidéo
  • Son
Fonds :
Référence :
IRD_063771
Titre :
Oliviers ensablés, Tunisie
Légende :
Oliviers ensablés à Dar Dhaoui : déchaussement des racines. Dans le sud est tunisien, à bioclimat aride (100-200 mm de précipitations par an), l’olivier joue un rôle de premier plan dans l’économie agricole tunisienne. Dans le gouvernorat de Médenine, on comptait déjà en 2010 un effectif d’environ 4,5 millions pieds. Toutefois, l’oléiculture se heurte à des problèmes sérieux d’économie d’eau et d’érosion des sols. Les techniques culturales, comme le labour conventionnel, se basent sur des passages fréquents tout au long de l’année. Les agriculteurs considèrent la complète éradication de la végétation naturelle dans les interlignes nécessaire pour éliminer la concurrence en eau avec les arbres. Ils espèrent rompre la capillarité, augmenter l’infiltration des eaux de pluies et aérer le sol. Néanmoins, ces techniques sont à l’origine d’une exposition du sol aux agents érosifs du climat (vent et pluie) ce qui engendre une érosion accrue et un déchaussement des racines.
Date :
04/04/2017
Lieu :
Mention obligatoire :
Mots clés :
Contexte :
Erosion éolienne & désertification en Tunisie // Christian Lamontagne
Utilisation autorisée
Intervenant principal
Christian Lamontagne
Fonction : Auteur(e)
Autres intervenants
Lamontagne, Christian
Fonction : Rédacteur / rédactrice
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection